Ques­tions fréquem­ment

posées

Le sport aux Usa (5)

Comment sont orga­ni­sées les ligues aux USA?
La NCAA1 est la plus grande et, globa­le­ment, la plus forte divi­sion. Cepen­dant, des équipes en NAIA et la NCAA2 peuvent très bien suivre les équipes de la NCAA1.
Ce n’est pas le niveau ou les perfor­mances des équipes qui déter­mi­nent direc­te­ment si une équipe joue en divi­sion I ou en divi­sion II, mais la taille des univer­sités et le nombre de sports proposés sont géné­ra­le­ment de plus gros facteur..
Comment se dérou­lent les cham­pion­nats aux USA?
Dans la plupart des sports, les compé­ti­tions offi­ci­elles ont lieu au cours d’un seul semestre de l’année univer­si­taire. À la fin du semestre de compé­ti­tion, des tour­nois régionaux et nationaux sont orga­nisés pour déter­miner les cham­pions respec­tifs.
Si vous gagnez la confé­rence (environ 10 équipes par confé­rence), vous pouvez vous quali­fier pour les « cham­pion­nats régionaux » puis pour les « cham­pion­nats nationaux ». Ils jouis­sent d’une grande popu­la­rité et sont souvent diffusés à la télé­vi­sion. Pendant la saison de compé­ti­tion (sports de ballon), vous affrontez une à deux fois par semaine, d’autres univer­sités, parfois éloi­g­nées géogra­phi­que­ment. Pour les sports indi­vi­duels, les compé­ti­tions ont géné­ra­le­ment lieu toutes les deux semaines.
A quoi ressem­bles une journée typique d'étudiant sportif"
Une journée normale d’athlète dans une univer­sité améri­caine peut ressem­bler à cela : Se lever, en fonc­tion de l’heure à laquelle commence le premier cours (parfois, ils ne commen­cent pas avant midi). Certains jours, vous et votre équipe pouvez avoir des cours de condi­ti­on­ne­ment physique tôt le matin. Après vos cours, vous déjeunez dans le « Dining Hall », pour lequel vous disposez géné­ra­le­ment de 30 à 60 minutes. Chaque après-midi, votre emploi du temps comprendra environ 2 heures d’entraînements. ce temps est struc­turé de manière profes­si­onnelle, avec des sessions de de remise en forme, de muscu­la­tion et/ou un entraî­ne­ment de coor­di­na­tion spéci­fique au sport pratiqué (cela peut varier selon le sport). Avec ce rythme, de nombreux joueurs peuvent augmenter leurs perfor­mances et souvent atteindre un nouveau niveau, ce qui permet à certains joueurs de pour­suivre une carrière spor­tive profes­si­onnelle après avoir terminé l’université. L’entraînement dure géné­ra­le­ment 2 heures par jour, 5 à 6 jours par semaine. Il y a toujours une journée de repos hebdo­mad­aire. Le diner se passe avec vos amis ou vos coéqui­piers. La plupart du temps, l’atmosphère dans le « Dining Hall » est très sympa, car seuls les étudi­ants s’y retrou­vent. Le soir est géné­ra­le­ment cons­acré au temps libre. Vous pouvez vous préparer pour le lende­main, allez à la biblio­t­hèque, profiter du programme du soir sur le campus, où de nombreuses acti­vités sont toujours propo­sées, ou bien vous rendre en ville avec d’autres étudi­ants. Comme tout se passe sur le campus, vous rencon­trerez très vite de nouvelles personnes.
La NCAA , c'est quoi?
La National Colle­giate Athletic Asso­cia­tion (NCAA) est la fédé­ra­tion spor­tive univer­si­taire qui regroupe de nombreuses univer­sités des États-Unis et du Canada. Elle comprend plus de 1200 insti­tu­tions qui se cons­a­crent aux inté­rêts des étudi­ants spor­tifs. Le siège de la NCAA est situé à India­na­polis, dans l’Indiana.
En raison de sa popu­la­rité auprès du public et du marke­ting corre­spondant dans les médias, le sport univer­si­taire aux États-Unis jouit d’un statut bien plus élevé que n’importe quel autre pays du monde.
La NCAA vérifie l’éligibilité de chaque athlète.. Elle accorde aux athlètes, pour ainsi dire une auto­ri­sa­tion sans laquelle ils ne sont pas auto­risés à parti­ciper aux compé­ti­tions. Les facteurs qui déter­mi­nent si un joueur est éligible sont ses résul­tats au test SAT et son dossier scolaire. De plus, elle vérifie si un athlète possède le « statut d’amateur » selon les normes améri­caines. Les frais d’inscription s’élèvent actu­el­lement à 120 dollars et le centre d’information de la NCAA est l’autorité qui déter­mine l’éligibilité d’un athlète.
Quelles sont les chances de devenir pro après?
Parmi les athlètes de haut niveau d’aujourd’hui figu­rent de nombreux anciens athlètes univer­si­taires tels que Tyson Gay, Tiger Woods (Stan­ford), les frères Borlee (Floride), Kisty Coventry (Auburn), Jason Kidd (Cali­fornie) et Michael Phelps (Univer­sité du Michigan).
Le tableau avec le nombre d’olympiens par univer­sité (ci-dessous) montre que toutes les portes vous seront ouvertes après vos études. À elle seule, l’université de Stan­ford a produit 46 athlètes olym­pi­ques à Pékin.
L’université de Floride était repré­sentée par 19 nageurs de 15 pays et les athlètes de l’université de Cali­fornie du Sud ont remporté à eux seuls 21 médailles à Pékin.
D’une part, la prépa­ra­tion et l’entraînement profes­si­onnel quoti­dien vous prépa­rent de manière opti­male à une carrière pro si vous le souhaitez après l’université et, d’autre part, si quelque chose ne se passe pas comme prévu, par exemple une bles­sure grave et que vous n’obtenez pas de contrat profes­si­onnel, vous avez une excel­lente forma­tion acadé­mique qui vous permettra de travailler dans votre domaine d’intérêt.

études(9)

Qu'est ce que je peut étudier?
Une bourse spor­tive ne vous limite en aucune façon en ce qui concerne votre domaine d’études. Cela signifie que vous pouvez étudier ce que vous voulez. Vous vous inscrivez dans l’université de votre choix comme le ferait un étudiant ordinaire et vous béné­fi­ciez des privilèges d’un athlète. La plupart des univer­sités offrent un très large éven­tail de cours. Une partie importante de notre service consiste à vous aider à choisir la bonne univer­sité afin de trouver celle qui répond le mieux à vos besoins et à vos inté­rêts.
Est ce que les univer­sités améri­caines sont recon­nues?
Pour répondre à votre ques­tion, vous pouvez consulter deux des plus import­ants clas­se­ments mondiaux des univer­sités, qui mont­rent que les meilleures univer­sités du monde sont princi­pa­le­ment situées aux États-Unis et sont donc très bien recon­nues au niveau inter­na­tional.
http://www.timeshighereducation.co.uk/hybrid.asp?typeCode=438
Vous pouvez égale­ment constater ici que les univer­sités alle­mandes ne sont malheu­re­u­se­ment qu’occasionnellement compé­ti­tives au niveau inter­na­tional par rapport aux univer­sités améri­caines.
C’est une excel­lente nouvelle pour vous. Sans bourses, ces insti­tuts ne sont tout simple­ment pas abord­a­bles. En outre, l’université prend en charge une grande partie, voire la tota­lité, de vos dépenses et vous offre égale­ment de très bonnes condi­tions pour votre sport. Dans une univer­sité comme Harvard, Stan­ford, Yale ou une autre grande faculté, vous aurez les meilleures chances sur le marché du travail après vos études.
Est ce que cela ne sera pas trop diffi­cile de suivre tous les cours en anglais?
Beau­coup de nos clients ont cette crainte, mais au bout de 3-4 semaines, l’anglais n’est plus un problème, car l’immersion est totale, avec les coaches, les coéqui­piers et les amis. Le test TOEFL garantit que tes compé­tences en anglais sont suffi­santes pour te permettre de réussir un les études aux États-Unis. Les univer­sités améri­caines sont très orien­tées vers l’international et dans quasi­ment chaque cours, il y aura des étudi­ants dont la langue mater­nelle n’est pas l’anglais.
Mes études seront-elles recon­nues ?
Le système univer­si­taire améri­cain a été large­ment adopté en Europe , suite à la réforme de Bologne.. Par consé­quent, il est désor­mais plus facile de trans­férer les « crédits » obtenus d’une univer­sité vers une autre univer­sité. Le système univer­si­taire améri­cain est géné­ra­le­ment considéré comme l’un des meilleurs au monde et un diplôme d’une univer­sité améri­caine est accepté prati­que­ment partout.
Est ce que je peux commencer mes études en Europe et les terminer aux USA ?
Il faut faire atten­tion à deux points dans le cas où tu as déjà étudier dans une univer­sités euro­péenne avant de partir aux USA :
1. Les règles de la NCAA ou la NAIA , ne donnent que 8 semes­tres à temps plein d’éligibilité ( études et sports), que les études aient commencé en France, Belgique, Suisse ou tout autres pays euro­péens. Chaque semestre d’études sera donc déduit de ton éligi­bi­lité. Tu risques de perdre la possi­bi­lité de terminer tes études aux États-Unis si tes diplôme obtenus en Europe ne sont pas reconnus. Si tu ne souhaites passer qu’un an à l’étranger, aux États-Unis ou au Canada, ce n’est bien sûr pas un problème.
2. Plus tu es âgé, moins tu es attra­yant pour les entraî­neurs, parce qu’ils aiment déve­lo­pper un athlète sur 4 ans et pouvoir le déve­lo­pper pour 4 saisons de compé­ti­tion. Bien sûr , en fonc­tion de ton niveau et du sport , les coaches aiment aussi avoir des athlètes mûrs et capa­bles de performer lors des cham­pion­nats.
Comment peut- on conci­lier sport et études ?
Aux États-Unis, les cours sont adaptés au plan­ning des entraî­ne­ments et des compé­ti­tions, de sorte qu’il n’y a pas de conflit entre le sport et les études. De nombreuses univer­sités ont des tuteurs à dispo­si­tion des athlètes qui les aident pour toutes les ques­tions acadé­mi­ques, la réus­site scolaire est aussi importante que la réus­site spor­tives.
Il faut bien sûr travailler, mais le système est orga­nisé de telle sorte que les athlètes peuvent se donner les moyens de réussir sur les deux plans.
Quelles sont les spéci­fi­cités des univer­sités améri­caines ?
Ce qu’on appelle les « under­gra­duate schools »  sont l’équivalent des univer­sités, l’étape juste après le lycée. Lors de l’inscription en plus du diplôme de fin d’études secon­daires (y compris les diplômes inter­na­tionaux, tels que le bacca­lau­réat ou la Matura), les candi­dats doivent présenter des notes mini­males aux tests ou dans certaines matières, parfois des lettres de recom­man­da­tion, des lettre de moti­va­tion ou un essai et parfois même des entre­tiens d’admissions. Le TOEFL et le SAT sont égale­ment requis dans presque toutes les univer­sités. En première année, les élèves étudient des sujets géné­raux quelles que soient la filière choisie.

Il y a peu d ‘heures de cours, la charge de travail se concentre sur le travail personnel.

Où est ce que je vais dormir, manger, vivre ?
La plupart des étudi­ants vivent sur le campus dans des rési­dences pour étudi­ants en chambre double. Dans de nombreuses univer­sités, il existe des rési­dences spécia­le­ment réser­vées aux athlètes et qui offrent souvent plus de confort. Chaque univer­sité dispose d’un « Dining Hall » où le petit déjeuner, le déjeuner et le dîner sont proposés sous forme de buffet, ce qui peut égale­ment être inclus dans la bourse spor­tive. Ce système est un gain de temps car on n’a pas à faire les courses et/ou la cuisine tout seul.
Quel est le calen­drier des vacances ?
Summer­b­reak (vacances d’été) : début mai jusqu’à la mi-août
WInter­b­reak ( Vacance d’hiver) : de la mi-décembre à la mi-janvier
Spring­break (vacances de prin­temps) : 1 semaine en mars
Fall­b­reak (vacances d’automne) : 1 semaine en octobre
Ces vacances peuvent être utili­sées pour des camps d’entraînement ou des voyages aux États-Unis.

Bourse (10)

D'où provient l'argent des bourses spor­tives
En raison des nombreux spec­ta­teurs et de l’importante couver­ture média­tique, le sport univer­si­taire aux États-Unis jouit d’un statut bien plus élevé que dans la plupart des autres pays du monde. Les revenus provenant de l’argent de la télé­vi­sion et de la vente de billets assu­rent une excel­lente base finan­cière aux équipes des univer­sités. Les droits de télé­vi­sion pour le golf, l’athlétisme, la nata­tion, le football, le tennis et le basket-ball de la NCAA ont coûté à la chaîne de télé­vi­sion CBS 10 000 milli­ards de dollars rien qu’en 2010. Ces fonds sont notam­ment destinés à l’octroi de bourses spor­tives.
Pour les univer­sités offrent -elles des bourses acadé­mi­ques ?
Le sport univer­si­taire est une très anci­enne tradi­tion. Les équipes sont la figure de proue des univer­sités et grâce à leur succès, les univer­sité perçoivent non seule­ment des recettes liées à la vente de billets, mais aussi de nombreux nouveaux étudi­ants qui sont attirés par la gloire spor­tive des univer­sités. Les jeunes Améri­cains sont souvent les suppor­ters de ces équipes avant même d’y être étudiant On comprend bien pour­quoi les équipes spor­tives sont d’important outil de marke­ting pour les univer­sités afin de recruter de nouveaux étudi­ants. C’est pour­quoi les univer­sités four­nis­sent aux entraî­neurs des budgets pour recruter des athlètes talen­tueux améri­cains mais aussi du monde entier. Ces budgets servent à couvrir (tout ou partie) de leurs frais de scola­rité et leurs frais de subsi­s­tance.
Quelles sont les condi­tions néces­saires pour obtenir une bourse spor­tives aux USA ou au Canada
Pour pouvoir jouer dans les ligues univer­si­taires améri­caines, vous devez être titu­laire d’un diplôme d’études secon­daires ou d’un bacca­lau­réat. Si vous avez déjà commencé vos études, il est possible de trans­férer les crédits que vous avez déjà obtenus. Pour pouvoir béné­fi­cier d’une bourse spor­tive, vous devez tenir compte des règles spéciales concer­nant l’âge maximum et le nombre de semes­tres que vous avez déjà suivis. En divi­sion 1, l’âge maximum est de 25 ans. En divi­sion 2 et en NAIA, il n’y a pas d’âge maximum. Une règle s’applique à toutes les divi­sion, : étudier 8 semes­tres à plein temps maximum. Ainsi, par exemple, si vous étudiez 4 semes­tres à plein temps, que ce soit en France ou aux États-Unis, il vous restera encore 4 semes­tres d’éligibilité. La NCAA vérifie l’éligibilité de chaque athlète. Elle accorde aux athlètes une licence, pour ainsi dire, sans laquelle ils ne sont pas auto­risés à parti­ciper aux compé­ti­tions NCAA I ou II. Les facteurs qui déter­mi­nent si un joueur est éligible ou non sont ses résul­tats au SAT, ainsi que ses notes de lycée et ou d’études supé­rieur commencée. En outre, la NCAA vérifie si un athlète remplit le « statut d’amateur » confor­mé­ment à ses règles. Le NCAA Clea­ring­house est l’autorité finale pour déter­miner l’éligibilité d’un athlète.
Comment faire pour obtenir une bourse ?
Pour les athlètes ne vivant pas aux États-Unis, il est diffi­cile d’obtenir une bourse spor­tive sans l’aide de profes­si­onnelles dotés d’un bon réseaux. Il existe de nombreuses règles et régle­men­ta­tions des orga­ni­sa­tions qui régis­sent les sports univer­si­taires, ce qui complique encore le processus. Scho­l­ar­book offre aux athlètes talen­tueux l’expertise et le réseau néces­saires pour leur permettre d’obtenir d’excellentes offres de bourses aux USA. Nous vous accom­pa­gnons de A à Z. Vous trou­verez les spéci­fi­cités de chaque sport sur notre page d’accueil.
Comment est calculer la bourse ?
Une bourse d’études dépend essen­ti­el­lement de votre niveau sportif. Chaque année, l’entraîneur dispose d’un certain budget qu’il peut répartir comme bon lui semble. En fonc­tion de l’intérêt qu’il vous porte, il vous fera une offre pour allant de 60 %, 80 % ou même 100 % des frais totaux. Il est à noter que les univer­sités améri­caines encou­ra­gent les bons résul­tats scola­ires, c’est pour­quoi de nombreuses bourses acadé­mi­ques peuvent être offertes en plus de la bourse spor­tive. Celles-ci dépen­dent princi­pa­le­ment du SAT, du TOEFL et des notes de lycée.
Quels coûts sont pris en charge par une bourse ?
Cela dépend de vos perfor­mances spor­tives et acadé­mi­ques. Grâce à notre réseau très déve­loppé de coaches ainsi que des visites régu­lières aux États-Unis, vos avez de bonnes chances d’obtenir une bourse élevée avec notre aide. Les frais de scola­rité, de nour­ri­ture et de loge­ment sur le campus s’élèvent en moyenne à 25 000 dollars par an. Si un coach vous offre une « bourse complète » (100%), c’est le cas de 90% de nos clients, cela signifie vous ne paierais que le billet d’avion, les livres et l’assurance. Une bourse spor­tive ne couvre pas vos frais person­nels, tels que l’argent de poche, le billet d’avion, les excur­sions, etc. Pour les athlètes parti­cu­liè­re­ment forts, la bourse peut égale­ment inclure les livres et l’assurance. Tout varie en fonc­tion de vos perfor­mances spor­tives.
Combien de temps est valable une bourse
La bourse est signée pour un an. Après chaque année, vous pouvez rené­go­cier avec l’entraîneur et augmenter le pour­cen­tage de votre bourse spor­tive si vous obtenez de bons résul­tats. En pratique, la bourse est renou­velé pendant quatre ans. Vous pouvez bien sûr y mettre fin à tout moment.
Est ce que je peux perdre ma bourse ?
Vous ne pouvez pas perdre votre bourse en raison de mauvais résul­tats spor­tifs ou d’une bles­sure. L’entraîneur sait qu’il doit prévoir les bles­sures et les moment de baisse de forme. Cepen­dant, vous pouvez perdre votre bourse si vous trichez à un examen scolaire, si votre moyenne est infé­ri­eure au minimum requis, si vous êtes injuste dans le sport ou si vous ne respectez pas les règles de l’universités ou les recom­man­da­tions des entraî­neurs et du plan d’entraînement.
Pour­quoi Scho­l­ar­book est un plus ?
Les entraî­neurs univer­si­taires sont constam­ment à la recherche de bons athlètes pour leurs équipes. Chaque semestre, ils reçoivent des centaines de candi­da­tures de du monde entier. Un coach a besoin d’informations très précises pour pouvoir même examiner votre candi­da­ture. Souvent, le rêve échoue à cause de certains docu­ments qui ne sont pas traduits correc­te­ment. Scho­l­ar­book ne se contente pas de recher­cher et de sélec­tionner les talents pour les entraî­neurs, mais vous aide à obtenir les meilleures offres et vous garantie un suivi d’expert tout au long du processus admi­nis­tratif.

Nous connais­sons de très nombreux coaches person­nel­lement, en plus du réseau entrenu depuis plus de 10 ans.

Quelles sont les chances d'obtenir une bourse complètes ? SInon que dois-je faire pour en avoir une ?
Avant tout, le montant de la bourse spor­tive dépend de vos résul­tats spor­tifs. Plus vous êtes bon, plus vous avez de chances de rece­voir une bourse complète. Nous sélec­tions les athlètes avec lesquels nous travail­lons en se basant sur vos besoins finan­ciers et vos chances réelles d’obtenir une bourse. Sachez qu’il est possible d’augmenter sa bourse au fur et à mesure des années, par exemple , si vous recevez une bourse de 80 % la première année, celle-ci peut être portée à une bourse complète l’année suiv­ante si vous avez de bons résul­tats scola­ires et spor­tifs.

SAT et Toefl (14)

Qu'est ce que le SAT?
Le Scho­lastic Apti­tute Test (SAT) se compose d’une section de mathé­ma­ti­ques et d’une section d’anglais. Tout les étudi­ants améri­cains le passe. Chaque étudiant doit passer ce test au début du processus. Il est obli­ga­toire pour s’inscrire auprès de la NCAA  et pour faire une inscrip­tion dans la plupart des univer­sités. C’est un.vrai repère pour les coaches leur permet­tant d’évaluer ton niveau acadé­mique et ton éligi­bi­lité à une bourse acadé­mique.
Qu'est ce que le TOEFL ?
Le Test of English as a Foreign Language (TOEFL) est un test de langue destiné aux étudi­ants dont la langue mater­nelle n’est pas l’anglais. Il est exigé par presque toutes les univer­sités des pays anglo­phones lorsqu’un étudiant pose sa candi­da­ture.
Comment se déroule le TOEFL ?
Le test est composé de 4 parties et se dure 4 heures
SectionTempsNbre de Questions
Reading60-100 min36 – 70
Listening60-90 min34 – 51
Break10 min
Speaking20 min6 tasks
Writing50 min 2 tasks

 

Où est ce que je peux trouver le code TOEFL de mon univer­sité ?
On trouve le code de son univer­sités en faisant une recherche par nom, ou en le deman­dant direc­te­ment au bureau des admis­sions.

Par exemple pour Virginia Tech Univer­sity www.vt.edu
http://www.ets.org/Media/Tests/TOEFL/pdf/univ0708.pdf

Quel univer­sités acceptent le TOEFL?
Plus de 5000 étab­lis­se­ments d’enseignement dans plus de 90 pays acceptent ou exigent les résul­tats du TOEFL comme preuve de la maîtrise de l’anglais acadé­mique. Cela fait du TOEFL le test d’anglais acadé­mique le plus large­ment accepté dans le monde. Une liste de tous les étab­lis­se­ments qui acceptent les résul­tats du TOEFL (béné­fi­ci­aires de scores ou étab­lis­se­ments dési­gnés) peut être consultée sur le site web inter­na­tional : www.ets.org/toefl.
Y a t il des test de Toefl d'essai ?
Il y a plusieurs façons de s’entraîner :

ETS propose un aperçu des ques­tions des quatre parties du test
. Vous pouvez télé­charger gratui­te­ment la brochure TOEFL® iBT-Tips
ou alors acheter le pack d’entraînement le TOEFL® Prac­tice Online
Ce test de pratique fournit un test TOEFL authen­tique complet pour les quatre compé­tences lingu­is­ti­ques avec de nombreux exer­cices pour vous aider à vous préparer, et il vous permet de prédire votre score offi­ciel, car vous rece­vrez égale­ment les résul­tats du test de pratique en ligne du TOEFL.
Nous vous conseil­lons aussi de lire beau­coup en anglais.

Est ce que je dois vrai­ment passer les deux tests ?
On sait que ce n’est pas une partie de plaisir que de passer ces tests. Nous vous recom­man­dons de les passer le plus tôt possible, car c’est souvent la première chose que deman­dent les coaches. ¨Pour les juniors college , le SAT n’est pas toujours requis.
Combien de temps dois je préparer avant de passer le test.
Le temps de prépa­ra­tion dépend de l’intensité de ton travail.
Si vous étudiez 1 à 2 heures par jour pour les deux tests, 6 semaines de prépa­ra­tion seront proba­ble­ment suffi­santes. Si vous étudiez 1 heure trois fois par semaine pour les tests, vous devriez vous préparer pendant deux mois et demi.
Combien de points au SAT et au Toefl dois-je obtenir ?
La prépa­ra­tion au SAT et au TOEFL est importante et aura une influ­ence sur tes résul­tats. Le SAT est sur 1600 points Il faut viser minimum 1000 points, mais nous recom­man­dons 1200. Au TOEFL, nous vous recom­man­dons d’obtenir 80 points sur 120, pour ne fermer aucune porte. Bien sûr, plus le niveau est élevé, mieux c’est pour les deux tests.
Est ce que je dois rens­eigner les univer­sités au moment de l'inscription du Toefl ?
Vous pouvez faire envoyer gratui­te­ment avant le jour du test, le résultat du test à trois univer­sités au maximum. Nous vous recom­man­dons de faire la demande pour vos favoris. Il est toujours possible d’envoyer le résultat à d’autres univer­sités par la suite. Dans un premier temps, les entraî­neurs deman­dent toujours si vous avez votre score de Toefl.
L’envoi des scores se fait par les orga­nismes de test, il faut préciser le code de l’université pour faire l’envoi..
Il parait que pendant le Toefl, on doit s'exprimer à l'oral, est ce que je vais parler à un ordi­na­teur ?
Oui, vous serez assis devant un ordi­na­teur avec un casque et un micro­phone. Le programme vous posera des ques­tions et vous deman­dera de parler sous forme de mono­logue. De plus amples infor­ma­tions sur la partie orale sont dispo­nibles sur le site web ETS et dans chaque livre de prépa­ra­tion au TOEFL.
Que dois emmener aux tests ?
Tu devras imprimer ton ticket d’admission pour le Toefl et le SAT et présenter ta pièces d’identité ( ou passe­port).

 

J'ai oublié de mentioner mes deuxièmes prénoms los de l'inscription au SAT et au Toefl, est ce que je dois procéder au chan­ge­ment ?
Nous vous conseil­lons de toujours s’inscrire à l’identique de la pièce d’identité , qui devra être présenter. Donc oui, il faudra faire le chan­ge­ment.
Lors e l'inscription du SAT , il m'a été demandé d'emmener un lecteur CD, a quoi cela sert il ?
Le lecteur CD n’est requis que pour la partie Subject language Test du SAT http://sat.collegeboard.com/register/sat-test-day-checklist.

Finacières (2)

Quels sont les frais que j'aurais à payer sur place non couvert par ma bourse ?
L’université couvre le plus grand nombre de frais possible. Toute­fois, l’autorité de la concur­rence du sport univer­si­taire a imposé certaines condi­tions. Par exemple, l’université n’est pas auto­risée à payer les vols à desti­na­tion et en proven­ance des États-Unis. Il peut y avoir des coûts locaux pour les manuels scola­ires, mais dans de nombreuses univer­sités améri­caines, il est possible d’acheter des manuels d’occasion et de les vendre à la fin du semestre. Le camp de forma­tion et l’hébergement sont entiè­re­ment pris en charge par l’université ! Les acti­vités privées, telles que les mani­fes­ta­tions cultu­relles, les sorties en soirée ou les musées, doivent bien entendu être payées par l’étudiant. Un argent de poche d’environ 200 euros est recom­mandé.
Quels sont les frais que j'aurais à payer sur place non couvert par ma bourse ?
L’université couvre le plus grand nombre de frais possible. Toute­fois, l’autorité de la concur­rence du sport univer­si­taire a imposé certaines condi­tions. Par exemple, l’université n’est pas auto­risée à payer les vols à desti­na­tion et en proven­ance des États-Unis. Il peut y avoir des coûts locaux pour les manuels scola­ires, mais dans de nombreuses univer­sités améri­caines, il est possible d’acheter des manuels d’occasion et de les vendre à la fin du semestre. Le camp de forma­tion et l’hébergement sont entiè­re­ment pris en charge par l’université ! Les acti­vités privées, telles que les mani­fes­ta­tions cultu­relles, les sorties en soirée ou les musées, doivent bien entendu être payées par l’étudiant. Un argent de poche d’environ 200 euros est recom­mandé.

Formu­laires (2)

Quand dois-je faire la demande de passe­port ?
La meilleure chose à faire est de commander immé­dia­te­ment ton passe­port auprès de ta mairie
La demande prend environ 8 semaines.
Est ce que peux profiter des allo­ca­tions fami­liales lorsque mon enfant est aux USA?
.

Autres Ques­tions (1)

Mon rêve a toujours été de vivre ou d'étudier aux États-Unis. Malheu­re­u­se­ment, je suis en forma­tion profes­si­onnelle. J'ai lu qu'il est toujours possible de passer un certain test après l'obtention du diplôme, est-ce exact ?
Il existe le GED, General Educa­tional Deve­lo­p­ment Test, Malheu­re­u­se­ment, l’organisation respons­able de l’organisation du sport univer­si­taire n’admet que les athlètes ayant obtenu un bacca­lau­réat profes­si­onnel ou un Bacca­lau­réat général.

Contrat de conseil (4)

La section 1 stipule : "1. le client donne par la présente inst­ruc­tion au contrac­tant de le conseiller sur les décisions/projets suiv­ants : Obtenir une bourse spor­tive et, le cas échéant, une bourse univer­si­taire dans une univer­sité aux États-Unis. "Comment puis-je comprendre "le cas échéant" par rapport à ma posi­tion en tant qu'athlète ? Cela concerne-t-il les personnes qui veulent faire du sport aux États-Unis et qui ne veulent pas étudier ?
Les États-Unis encou­ra­gent et récom­pen­sent la perfor­mance sous toutes ses formes. C’est un des avan­tages par rapport au système univer­si­taire euro­péens.
C’est pour­quoi des bourses acadé­mi­ques peuvent égale­ment être accor­dées aux athlètes en plus d’une bourse spor­tive, à condi­tion qu’ils aient de bonnes notes et un bon résultat au SAT. Voir aussi la partie Coûts
À partir de quand l'article 3, para­graphe 2, doit-il être respecté ? Cela concerne les contacts régu­liers avec les coaches aux États-Unis.
Il n’y a pas de limite de temps concrète dans le § 3 al. 2 Les tâches confor­mé­ment au § 3 al. 2 doivent être accom­plies le plus rapi­de­ment possible après la conclu­sion du contrat, afin que nous puis­sions obtenir des offres pour vous. Il est vrai­ment important que les tâches soient accom­plies rapi­de­ment.
Quelles bulle­tins dois-je faire traduire ? Comment faire si je n'ai pas encore tous mes bulle­tins ni le docu­ment de fin d'études
La régle est de faire traduire l’ensemble des bulle­tins  des 4 dernieres année de lycée.Bien entendu, nous ne pouvons traduire que les bulle­tins que tu as en ta posses­sion. Il faudra traduire l’ensemble des bulle­tins au fur et à mesure de leur récep­tion.
Concer­nant le §8 Confi­den­tia­lité et protec­tion des données : quelles sont les données person­nelles confiées qui sont trans­mises exac­te­ment ? Et des accords peuvent-ils être conclus à cet égard ?
Bien entendu, nous ne trans­met­tons que les données pour lesquelles nous avons votre consen­te­ment. Nous vous présen­te­rons vos succès spor­tifs, votre date de nais­sance, votre adresse élec­tro­nique et vos résul­tats scola­ires (note moyenne appro­xi­ma­tive et date d’obtention du diplôme).

Parents (12)

Quand et combien de temps mon enfant pourra t'il rentrer?
Les grandes vacances pendant lesquelles votre enfant peut rentrer à la maison sont :
Summer­b­reak (vacances d’été) : début mai jusqu’à la mi-août
Winter­b­reak (Vacances d’hiver) : de la mi-décembre à la mi-janvier
Au total, votre enfant pourra rentrer environ 4 mois par an.
En outre, vous pourrez rendre visite à votre enfant aux États-Unis à tout moment de l’année ou pendant les vacances de prin­temps en mars ou les vacances d’automne en octobre.
Que se passe t-il si mon enfant ne se plaît pas à l'université.
Avant le départ, nous essayons de faire en sorte que votre enfant apprenne à bien connaître les entraî­neurs et que les deux s’entendent bien au-delà du sport. Il arrive que les univer­sités invi­tent les athlètes sur le campus en visite offi­ciel ou que les coaches rencon­t­rent les athlètes dans leur pays lors de cham­pionnat ou de jour­nées de détec­tion. Votre enfant peut égale­ment mettre fin à ses études à tout moment pour des raisons person­nelles et rentrer. Le contrat n’est contrai­gnant que pour l’université.
Qu'est ce que je peux faire si mon enfant se retrouve dans une mauvaise équipe / univer­sités ?
Grâce à notre réseau et notre expé­ri­ence , nous connais­sons de nombreux coaches, les univer­sités et les sports prati­qués. C’est pour­quoi nous sommes en mesure de vous conseiller sur la meilleure univer­sités pour votre enfant et ses besoins.

Nous travail­lons de préfé­rence avec des univer­sités que nous connais­sons et qui ont une bonne répu­ta­tion d’accueil d’étudiants inter­na­tionaux.

Cepen­dant si cela se passe mal, nous sommes toujours à votre écoute pour trouver des solu­tions.

 

Que se passe t'il en cas de bles­sure ? Quelles sont les soins possi­bles ?
Malheu­re­u­se­ment, les bles­sures font partie de la vie d’un athlète de compé­ti­tion, mais avec de bons soins médi­caux, elles peuvent être évitées autant que possible ou du moins trai­tées profes­si­onnel­lement. La recherche dans le domaine de la méde­cine spor­tive est plus avancée aux États-Unis que dans tout autre pays. Comme les univer­sités dispo­sent de très bonnes ressources finan­cières, elles peuvent employer plusieurs physio­thé­ra­peutes et méde­cins qui sont à la dispo­si­tion des athlètes chaque jour. Après tout, il est écono­mi­que­ment insensé d’investir autant d’argent dans les athlètes s’ils ne reçoivent pas les meilleurs soins en cas de bles­sures.
.
.
Mon enfant aux États-Unis peut-il conti­nuer à béné­fi­cier d'une pension de demi-orphelin ?
Oui, c’est possible. Veuillez envoyer régu­liè­re­ment à la personne respons­able le certi­ficat d’inscription en cours de vali­dité. La pension peut être trans­férée sur un compte améri­cain. En revanche, dans le cas d’un compte améri­cain, tous les frais de tran­sac­tion sont à la charge du béné­fi­ci­aire de la pension.
Quels sont les coûts qui ne peuvent pas être couverts par la bourse spor­tive ?
L’université couvre le plus grand nombre de frais possible. Toute­fois, l’autorité de la concur­rence du sport univer­si­taire a imposé certaines condi­tions. Par exemple, l’université n’est pas auto­risée à payer les vols à desti­na­tion et en proven­ance des États-Unis. Il peut y avoir des coûts locaux pour les manuels scola­ires, mais dans de nombreuses univer­sités améri­caines, il est possible d’acheter des manuels d’occasion et de les vendre à la fin du semestre. Le camp de forma­tion et l’hébergement sont entiè­re­ment pris en charge par l’université ! Les acti­vités privées, telles que les mani­fes­ta­tions cultu­relles, les sorties en soirée ou les musées, doivent bien entendu être payées par l’étudiant. Un argent de poche d’environ 200 euros est recom­mandé.
Quelles sont les obli­ga­tions de l'athlète par rapport à l'université ?
L’athlète s’engage à prati­quer le sport concerné au nom de l’université et à le repré­senter lors des compé­ti­tions. Cela s’accompagne égale­ment d’une parti­ci­pa­tion régu­lière à des entraî­ne­ments.
Qu'en est il du dopage dans les univer­sités améri­caines ?
La NCAA effectue chaque année des milliers de contrôles anti­do­page inopinés. Si un cas de dopage devait se produire, l’entraîneur serait banni à vie et l’équipe entière serait suspendue. Comme les entraî­neurs sont géné­ra­le­ment des employés à plein temps, un cas de dopage dans une équipe menace­rait donc l’existence de l’équipe et sa carrière. De plus, il y a des agents anti­do­page dans chaque univer­sité qui font de la préven­tion active.
Est ce que les coûts de trans­ports sont prise en charge?
Les univer­sités seraient heure­uses de payer les vols vers les pays d’origine des athlètes, mais les statuts de la NCAA ne leur permet­tent pas de le faire. Les vols pour les compé­ti­tions sont payés par l’université, tout comme les frais de dépla­ce­ment locaux. L’hébergement se fait géné­ra­le­ment dans de très beaux hôtels, car les budgets de voyage sont géné­ra­le­ment géné­reux.
Comment paye t-on les frais Scho­l­ar­book ?
Vous pouvez payer les frais de Scho­l­ar­book ainsi que tous les frais par vire­ment bancaire. En cas de rembour­se­ment des frais de Scho­l­ar­book, nous trans­fé­re­rons l’argent sur le même compte.
Doit-on souscrire une assurance santé complé­men­taire ?
Il est courant de devoir souscrire une assurance maladie complé­men­taire. L’université vous donnera toutes les infor­ma­tions à ce sujet. De plus Scho­l­ar­book colla­bore avec un cour­tier pour vous fournir les meilleures options possi­bles en fonc­tion de vos besoins.