Le golf

aux USA

Ta bourse spor­tive en golf aux USA

Le golf, l’un des sports les plus popu­laires aux États-Unis, est parti­cu­liè­re­ment encou­ragé dans les univer­sités. Le système de sport-études des univer­sités améri­caines permet aux athlètes de se déve­lo­pper sur le plan acadé­mique et sportif de manière opti­male. Des joueurs du PGA Tour tels que Justin Thomas, Adam Scott et Brooks Koepka, ont pu profiter des excel­lentes condi­tions d’entraînement et des tour­nois des univer­sités améri­caines pour préparer leur carrière profes­si­onnelle. De plus en plus de golfeurs euro­péens s’aventurent aux États-Unis pour conti­nuer à jouer au golf en paral­lèle de leurs études. Chaque année, Scho­l­ar­book accom­pagne plus de 25 golfeurs à obtenir des bourses spor­tives aux USA. Fort de nos nombreuses  années d’expérience dans le domaine du golf, nous pouvons comprendre vos besoins et vous aider pour trouver l’universités de vos rêves aux États-Unis.

Nos golfeurs aux USA

Experts Golf

Golfeurs placés

%

Accom­pa­gne­ment person­nalisé

Laisses-toi

Inspiré

C’est le moment ! Remplis vite ton évalua­tion des chances

Le golf aux USA

Combien de bourses sont dispo­nibles?

Si tu recher­ches une bourse spor­tive en Golf, alors tu as frappé à la bonne porte. Scho­l­ar­book est la seule agence euro­péenne „Corpo­rate Partner“ de la National Golf Coaches Asso­cia­tion (NGCA) de la Golf Coaches Asso­cia­tion of America (GCAA). Grâce à cette coopé­ra­tion, nous sommes en contact régu­liers avec plus de 1000 coaches améri­cains, ce qui nous permet d’obtenir les meilleures propo­si­tions de bourses possi­bles.

Univer­sités ayant des équipes de golf:

  • Mascu­lines: 705
  • Fémi­nines: 607

Bourses complètes par équipe

  • Mascu­line: 4,5
  • Fémi­nine: 6

Comment se déroule l’entraînement aux USA?

Les golfeurs s’entraînent en général 5 fois par semaine sur le terrain de golf du campus. Dans le cas où le campus ne possède pas son propre terrain, les univer­sités utili­sent alors des terrains de golf privés, réservés pour leurs équipes.

À cela s’ajoute 3 sessions hebdo­mad­aires de renfor­ce­ment muscu­laire, pratique du swing et de la coor­di­na­tion.

Aux USA, l’esprit d’équipe prédo­mine contr­ai­re­ment à la pratique du golf en Europe.

Grâce aux infra­st­ruc­tures quasi profes­si­onnelles et le fort esprit d’équipe, la majo­rité des golfeurs en équipes univer­si­taires ont de réelles chances de devenir golfeurs profes­si­onnels.

Comment se déroule une saison univer­si­taire?

De nombreux jeunes du monde entier saisis­sent cette occa­sion en or de s’entraîner dans des condi­tions quasi pros tout en conti­nuant leurs études. De fait les équipes de golf sont consti­tuées de talents d’Écosse, d’Angleterre, de Suède, d’Afrique du Sud et de Corée du sud. Le niveau des tour­nois est très élevé. La saison princi­pale commence en janvier et se termine avec les cham­pion­nats nationaux au mois de mai. Ce qui te permettra de parti­ciper à des tour­nois de golf en Europe pendant l’été. Pendant le semestre d’automne, les joueurs s’entraînent et amélio­rent leur pratique par de nombreux tour­nois amicaux. Les équipes sont donc en compé­ti­tions toutes l’année, et parti­ci­pent en général à 5-6 tour­nois par an. Les tour­nois du prin­temps corre­spon­dent aux tour­nois de „post-season, ce sont les cham­pion­nats de Confé­rence, Régionaux et Nationaux.

Réfé­rences

Viviane Braun

Golf | Univer­sity Of The Cumber­lands

Golf | Univer­sity Of The Cumber­lands

« Je suis ici à l’Université des Cumber­lands depuis environ 5 semaines main­tenant et je me sens chez moi depuis le premier jour. Trouver des amis n’était pas du tout un problème, car tout le monde ici est très ouvert et essaie égale­ment de se faire des amis et de faire de nouvelles connais­sances. Mon entraî­neur et mon équipe sont déjà comme une petite famille pour moi et les filles et les garçons de mon équipe sont mes meilleurs amis ici, avec qui je passe le plus de temps. J’apprécie beau­coup l’entraînement et les tour­nois, même si c’est souvent beau­coup car nous passons plusieurs heures sur la route chaque jour ou restons plusieurs jours dans des hôtels lorsque nous nous dépla­çons vers des tour­nois, mais si la gestion du temps est bonne, vous obtenez cela simple­ment régle­menté. Je me suis très bien installé et n’ai pas eu besoin de beau­coup de temps pour m’habituer à tout, le chan­ge­ment n’était pas si grand et certai­ne­ment plus facile que ce à quoi je m’attendais. Je n’ai pas non plus de problèmes à l’université. Je m’attendais à avoir un peu de mal à passer de l’allemand à l’anglais, mais ce n’était pas non plus diffi­cile; le campus est beau­coup plus beau qu’il n’y parais­sait sur les photos. Les bâti­ments et la vue sur la montagne sont magni­fi­ques. Avec le recul, je suis très recon­nais­sant envers Scho­l­ar­book, car sans elle, je n’aurais jamais décou­vert cette univer­sité et je ne serais proba­ble­ment pas ici main­tenant. Ils m’ont toujours soutenu dans tout, m’ont soutenu avec des paroles et des actes et, par exemple, m’ont soulagé de beau­coup de pape­r­asse et ont ainsi simplifié l’ensemble du processus.  »

Tom Büschges

Golf | Newberry College

Golf | Newberry College

« Lorsque j’ai voyagé aux États-Unis en août, j’avais vrai­ment peu d’attentes, car même si j’ai beau­coup appris sur les collèges ces derniers temps, je n’y suis jamais allé en personne. C’était donc très exci­tant pour moi de voir à quoi ressemble vrai­ment la vie à l’université. Après le premier semestre, je peux certai­ne­ment dire que la décision d’aller en Amérique en vaut vrai­ment la peine. Les expé­ri­ences qui décou­lent de la vie et des études avec de nombreuses personnes très diffé­rentes d’autres pays sur une base quoti­di­enne sont très cool. Puisque les univer­sités améri­caines sont conçues pour que vous combi­niez vos études avec un sport, cela fonc­tionne très bien et si vous gérez bien votre temps. Je suis très heureux de ma décision d’aller dans une univer­sité plus petite, car je pense que cela peut contri­buer à de meilleures rela­tions avec d’autres étudi­ants et profes­seurs. Cepen­dant, si vous accordez plus de valeur aux études sur un grand campus où vous pouvez faire beau­coup d’expérience, une univer­sité un peu plus grande est certai­ne­ment un avan­tage. Je pense qu’il y a d’énormes diffé­rences dans la façon dont les diffé­rentes univer­sités s’entraînent dans le sport et dans la qualité de l’entraîneur d’équipe. Je suis très heureux de faire partie d’une équipe qui a de grands objec­tifs et qui essaie de s’améliorer chaque jour. En consé­quence, nous nous entraî­nons égale­ment beau­coup et surtout dans les mois où nous sommes dans notre saison, après 6-7 heures d’entraînement par jour, il n’y a pas beau­coup de temps libre. Pour moi, c’est exac­te­ment ce que je voulais de l’université. C’est pour­quoi je donne­rais à chaque athlète qui envi­sage d’étudier aux États-Unis et son cœur de réflé­chir à ce qui est le plus important pour eux à l’université avant de parler aux univer­sités respec­tives. Cela peut être, par exemple, des sports, une bourse, des études ou des acti­vités de loisirs. Si vous êtes clair à ce sujet et que vous essayez d’en apprendre le plus possible sur l’université lors des discus­sions avec les entraî­neurs, alors rien ne s’oppose à un séjour réussi au collège.  »

Laetitia Pina-lydia Solom­brino

Golf | Park Univer­sity

Golf | Park Univer­sity
Mes premières semaines ici ont été très bonnes jusqu’à présent! Bien sûr, au début, j’avais le mal du pays, surtout parce que je n’avais jamais été loin de chez moi depuis si long­temps aupa­ra­vant. Ce senti­ment ne dispa­raît jamais complè­te­ment, mais ça s’améliore beau­coup. Mon univer­sité ici a le soi-disant système quad dans les dortoirs. Cela signifie que quatre d’entre vous part­agent un salon et une cuisine, puis deux d’entre vous part­agent une chambre et une salle de bain. J’ai eu la chance que deux de mes colo­ca­taires fassent égale­ment partie de l’équipe de golf et soient ici depuis la deuxième année. Grâce à eux, j’ai rapi­de­ment fait connais­sance avec le reste de l’équipe et je me suis rapi­de­ment lié d’amitié avec la plupart d’entre eux. Cela a pris quel­ques semaines, mais main­tenant je me sens très à l’aise ici et je me suis fait des amis et je me suis fait des amis. Puisque nos équipes garçons et filles s’entraînent ensemble et jouent des rondes d’essai, nous sommes essen­ti­el­lement une équipe de 20 personnes avec qui nous faisons toujours quelque chose. La deuxième image ci-jointe est de ma première nuit ici quand nous étions tous ensemble à un match de base­ball des Royals (de Kansas City). Quant à l’école elle-même, je peux seule­ment dire que les profes­seurs sont tous très gentils, ouverts et servia­bles. Bien que je sois arrivé presque deux semaines après le début du semestre, tout le monde a montré beau­coup de compré­hen­sion et m’a mis au courant. Même si je leur dis que je ne serai pas en classe les lundis et mardis parce que nous avons un tournoi, ils font toujours preuve de beau­coup de compré­hen­sion et leur disent ce que je peux préparer en ligne pour ne pas rater autant de choses. En général, je peux dire que toute l’expérience ici est exac­te­ment comme je l’avais imaginée, et je suis toujours étonné de voir combien de mythes sur la vie univer­si­taire aux États-Unis sont réel­lement vrais. 🙂

Perfect Eagle

Golf

Datum: März 2018
Titel: „Ab in die USA? »
Heraus­geber: Perfect Eagle
Link zum Artikel

Prére­quis pour une bourse au golf

Pour prétendre obtenir une bourse spor­tive en golf, un joueur masculin doit avoir une coupe de 76 sur la saison précé­dente et 82 pour une golfeuse. Le handicap n’est pas toujours décisif pour les coaches améri­cains.

Cepen­dant, même si tu as une coupe supé­ri­eure, tu pourras poten­ti­el­lement obtenir une bourse. Le mieux est de remplir notre formu­laire „l‘évaluation des chances“, notre expert Scho­l­ar­book- Golf te propo­se­ront une exper­tise de ton niveau et de tes chances réelles d’obtenir une bourse :

 

„En tant qu’anciens joueur national et ancien collègue de Martin Kaymer, qui a d’ailleurs joué 3.5 ans dans une univer­sités améri­caines, je suis en mesure de parfai­te­ment évaluer ton niveau de golf. Je trou­verais l’équipe parfaite pour toi. C’est un travail person­nalisé, plus j ‚en saurais sur toi, plus je pour­rais cher­cher l ‚équipe qui te convi­endra. “

Frederik Schulte, Expert Golf de Scho­l­ar­book

Femme

Moyenne arrondieBourse
74 et +90 – 100%
79 et +70 – 90%
85et +50 – 70%
90 et +Junior College

Hommes

Moyenne arrondieBourse
72 et +90 – 100%
74,5 et +70 – 90%
78 et +50 – 70%
82 et +Junior College
* les valeurs doivent être considé­rées comme des lignes directrices et se réfè­rent à la moyenne géné­rale – beau­coup dépend aussi de la vidéo, de la tech­nique de golf, ainsi que des résul­tats scola­ires (test SAT, moyenne, etc.)
Les moyennes font réfé­rence aux résul­tats des tour­nois offi­ciels de la DGV, de l’EGA ou d’autres événe­ments de comp­tage pour l’AMGE. (Les tour­nées sur le terrain d’origine ne sont pas incluses ici)

C’est le moment ! Remplis vite ton évalua­tion des chances