LE FOOTBALL FÉMININ

aux USA

TA BOURSE SPOR­TIVE EN FOOTBALL FÉMININ AUX USA

Bien­venu au pays des cham­pionnes du monde de football. Les États-Unis font parties des nations qui domi­nent ce sport depuis des année, et ont formés parmi les meilleures joueuses de l’histoire. La raison est simple :
L’organisation du sport univer­si­taire aux USA. C’est en jouant d’abord dans des univer­sités améri­caines que de grandes joueuses comme Kris­tine Lilly, Hope Solo ou Abby Wambach ont pu passer au niveau supé­rieur pour ensuite devenir Pro.

Nos joueuses aux USA

MOYENNE GÉNÉ­RALE DES 12 MEILLEURES ÉQUIPES UNIVER­SI­TAIRES (760 DANS LA LIGUE NATIO­NALE FÉMI­NINE)

LORS DE LA COUPE DU MONDE DE 2019 EN FRANCE, 88 ANCIENS JOUEURS ET 11 JOUEURS ACTUELS DE L'UNIVERSITÉ FIGU­RAIENT SUR LA LISTE DES ÉQUIPES

%

SUR LES 23 JOUEUSES DE L’ÉQUIPE CHAM­PIONNE DU MONDE, 21 SONT PASSÉ PART DES ÉQUIPES UNIVER­SI­TAIRES.

Laisses toi

Inspiré

Football

aux  USA

Combien de bourses sont dispo­nibles

Le football féminin reçoit beau­coup moins d’aide que le football masculin. Aux USA, c’est tout le contr­aire, les bourses pour les filles sont en général plus géné­reuses que leurs collè­gues mascu­lins

Les bourses spor­tives peuvent couvrir les frais de scola­rité, le loge­ment et la nour­ri­ture et parfois même l’argent de poche. Indé­pen­dam­ment de l’équipe et de la divi­sion, il peut y avoir jusque 14 bourses complètes par équipes.
En plus des aides coté sport, les joueuses ayant de bons résul­tats acadé­mi­ques et aux scores, peuvent rece­voir une aide supplé­men­taire en bourse acadé­mique.

Spéci­fi­cité du football féminin univer­si­taire

  • Lors de la deuxième mi-temps, les entraî­neurs peuvent faire autant de chan­ge­ment qu’ils le souhai­tent. Une joueuse qui est sortie précé­dem­ment peut réin­té­grer la partie par la suite. Cela présente deux avan­tages : A) les joueuses peuvent se reposer pendant le match et réin­té­grer la partie, B) Toutes les joueuses de l’équipe, y compris les non-titu­laires, peuvent jouer.
  • En cas d’égalité à la fin de 90 min, la règle est celle du ballon d’or au cours des prolon­ga­tions (2×10 min)
  • Il n’y a pas de temps addi­ti­onnel, comme dans tous les sports améri­cains, le chro­nomè­tres commence à 0 sans être inter­rompu.

Comment se déroule l’entraînement et une saison aux USA ?

La saison de football féminin a lieu pendant le semestre d’automne, du mois d’août au mois de décembre. À cela s’ajoute la « pre-season » qui dure 2 à 3 semaines, c’est une période d’entraînement inten­sive qui se déroule avant le début des cours, pendant l’équipe se prépare pour la saison offi­ci­elle.

C’est alors que débute la « regular season », en plus des entraî­ne­ments quoti­diens, le plan­ning des matches est très chargé, une équipe peut jouer jusque deux matches par semaine. EN raison de ce rythme soutenu, il y a beau­coup de rota­tion pour les joueuses et c’est la garantie de temps de jeu pour toutes les joueuses.

Le personnel d’entrainement est composé des nombreux assi­stant et entraî­neurs dont l’objectif est le succès de l’équipe. De nombreux physio­thé­ra­peutes sont à dispo­si­tion des athlètes pour leur permettre une récu­p­é­ra­tion opti­male.

Les infra­st­ruc­tures d’entraînement et de récu­p­é­ra­tion sont simi­laires à celle d’équipes mascu­lines en national 1 en France. Le système de présaison est d’autant plus néces­saire quand on voit le rythme intense de la saison. D’autant qu’une équipe victo­ri­euse en confé­rence (cham­pion­nats régionaux) ira aux cham­pion­nats nationaux qui se déroule en décembre.

Au semestre suivant, de janvier à mai, les équipes sont en mode entrai­ne­ment avec pour seule matches des matches amicaux avec parfois des équipes de divi­sions supé­ri­eures.

Jour­nées de

Détec­tions inter­ac­tives

En quoi est-ce « inter­actif »?

Nos jour­nées de détec­tions sont souvent l’occasion de rencon­trer des entraî­neurs améri­cains en personne. Les show­cases sont la seule chance pour vous et les entraî­neurs d’avoir un contact personnel avant de signer la bourse de football.

A l’heure actu­elle, il n’est malheu­re­u­se­ment pas possible pour coaches de venir en Europe. Nos jour­nées sont donc désor­mais tota­le­ment numé­ri­ques et inter­ac­tives.Les jour­nées de détec­tions sont l’occasion d’avoir des vidéos mais reste malgré la crise sani­taire, l’occasion d’entrer en contacts avec les coaches.

Les entraî­neurs aux États-Unis ont un accès privé au strea­ming en direct des jour­nées de détec­tion. De cette façon, les entraî­neurs ont beau­coup moins d’efforts à faire venir et de fait nos jour­nées. C’est pour­quoi nous pouvons désor­mais compter sur la présence de plus de 100 coachs améri­cains. Les discus­sions avec les entraî­neurs après les matches se dérou­le­ront par appel vidéo.

Il est donc possible de rece­voir des offres des États-Unis pendant notre jour­nées de détec­tions inter­ac­tives

Nos jour­nées en images

Prochains rendez-vous:

  • 14. Oktobre 2020, Duis­burg
  • Mi-décembre 2020, Wolfs­burg
  • Mi-décembre, 2020, Paris

 

Réfé­rences

Elisa Dogor

Frauen-Fuss­­ball | Savannah College Of Art And Design

Football féminin | Savannah College Of Art And Design
Salut Niklas,
Merci pour votre email, je vais très bien ici!
Les cours ont commencé en début de semaine, depuis, j’ai à peine eu une minute de libre !! Jusqu’à présent, les confé­rences ont été vrai­ment intéres­santes et stimu­lantes, comme tout ici.
Je suis très heureux d’être ici depuis un mois entier juste pour la pré-saison, donc je connais­sais déjà la ville, mon équipe, la café­téria et d’autres bâti­ments univer­si­taires et j’ai pu bien m’installer.
Quand nous ne nous sommes pas entraînés, nous avons vécu beau­coup de choses: peu importe que ce soit d’aller simple­ment en ville pour manger de la glace, se détendre sur la plage ou faire un road trip d’une semaine via Cincin­nati jusqu’au Michigan. Nous avons même passé notre premier ouragan.
L’équipe est extrê­me­ment cool! Nous sommes 14 étudi­ants de première année et avons renversé toute l’équipe. Néan­moins, nous avons grandi ensemble très rapi­de­ment et, après quel­ques diffi­cultés initiales, nous nous sommes beau­coup mieux entendus en termes de football, de sorte qu’à un moment donné, nous avons gagné deux matchs.
Je m’entends vrai­ment bien avec l’équipe d’entraîneurs et avec tous les autres joueurs et je me sens vrai­ment bien.
Au fait, Savannah est une très belle ville, au cours des premières semaines, nous devions nous pincer litté­ra­le­ment les uns les autres parce que nous ne pouvions pas croire que c’était en fait notre nouvelle maison !!
Le SCAD peut certai­ne­ment être recom­mandé, l’école est fantas­tique! J’ai déjà rencontré un athlète d’athlétisme et un golfeur d’Allemagne!
C’est tout pour moi, main­tenant je dois y aller, car c’est aujourd’hui le Game Day. Ce week-end, nous avons nos derniers matchs de prépa­ra­tion avant le début de la confé­rence la semaine prochaine !!
Salutations de Géorgie et merci beau­coup pour tout, je suis ravi d’avoir l’opportunité d’être ici !!
Elisa

Antonia Lewentz

Frauen-Fuss­­ball | Emporia State Univer­sity

Football féminin | Emporia State Univer­sity

« Je suis heureux d’avoir pris la décision d’aller en Amérique. Avoir la chance de vivre quelque chose comme ça est quelque chose de spécial. Je suis ici depuis 6 semaines et je suis très à l’aise depuis le premier jour. L’équipe est super et j’ai été très bien accueillie. La manière dont le sport est lié aux études est unique. Sur et à côté du terrain, il y a un profes­si­onnalisme absolu. Mon univer­sité est une univer­sité rela­ti­ve­ment petite, c’est pour­quoi elle est très fami­lière, ce que j’aime beau­coup person­nel­lement. On s’habitue très rapi­de­ment à la langue et on obtient beau­coup d’aide. Je tiens à remer­cier à nouveau Scho­l­ar­book d’avoir rendu cette expé­ri­ence possible. La coopé­ra­tion était très bonne. Je me sens très à l’aise depuis le premier jour. Tout était abso­lu­ment profes­si­onnel et facile. J’ai été parti­cu­liè­re­ment impres­si­onné par le fait que chaque employé qui était en contact direct avec les athlètes a étudié et pratiqué du sport aux États-Unis et a ainsi pu rendre compte de ses propres expé­ri­ences.  »

Sarah Hofmeier

Frauen-Fuss­­ball | Adelphi Univer­sity

Football féminin | Adelphi Univer­sity

« Bonjour Nico, j’aime vrai­ment ça ici. L’université a un excel­lent campus, de bons profes­seurs, des salles de classe modernes et les confé­rences ont jusqu’à présent été très intéres­santes et certai­ne­ment réali­sables. Je dois juste souvent rattraper du maté­riel qui me manque à cause des matchs à l’extérieur. Je n’ai abso­lu­ment aucun problème avec la langue anglaise, surtout parce que vous remar­quez chaque jour que vous vous améliorez de plus en plus. Mon équipe est super sympa et je m’entends très bien avec les entraî­neurs. Notre forma­tion est amus­ante et variée, mais à mon avis tota­le­ment diffé­rente de celle en Allemagne. Nous allons beau­coup au gymnase parce que le football est beau­coup plus physique en Amérique qu’à la maison. Mais cela semble fonc­tionner, notre équipe est toujours invaincue cette saison et j’ai été élu gardien de but de la semaine et recrue de la semaine dans notre confé­rence pour la deuxième fois consé­cu­tive. La coopé­ra­tion avec Scho­l­ar­book a très bien fonc­tionné, j’ai été surpris de la rapi­dité et de la rapi­dité de tout ce qui a été fait, surtout parce que c’était une décision si spon­tanée de ma part. Je suis tota­le­ment heureux ici. Merci d’avoir rendu cela possible pour moi! Cordia­le­ment, Sarah »

Rena Ketelsen

Frauen-Fuss­­ball | Morningside College

Football féminin | Morningside College

Mon équipe est géniale. Les joueurs m’ont permis, moi et trois autres étudi­ants inter­na­tionaux, de passer en douceur avec les autres étudi­ants de première année. Mon entraî­neur est génial. Il est lui-même allé en Amérique depuis l’Allemagne à l’âge de 18 ans pour étudier, mais il vient d’une famille mili­taire améri­caine. Chaque joueur est important pour lui. Je ne peux pas en dire beau­coup sur l’entraînement, car j’ai été blessé depuis le premier match, mais l’entraînement semble dur, lourd et bon. J’ai eu de la chance d’être venu dans l’Iowa car les gens ici sont tous super gentils et le temps n’est pas si diffé­rent du temps en Allemagne. Le campus univer­si­taire est égale­ment très beau. Il y a de nombreux espaces verts et arbres ici. La plupart des bâti­ments sont égale­ment assez beaux. Le collège est assez petit, donc le campus n’est pas si grand non plus. Je peux prati­que­ment tout aller à pied ici en 15 minutes. Je parlais très bien l’anglais avant de venir en Amérique. Mais même si quelqu’un ne le fait pas, il suffit de pouvoir commu­ni­quer d’une manière ou d’une autre pour que les Améri­cains vous compren­nent. Les Améri­cains ne se sont jamais plaints d’accents forts et étranges ou d’erreurs en ma présence. Les confé­rences sont assez faciles au début car elles commen­cent au tout début. Nous avons eu nos examens de mi-session main­tenant. En atten­dant, je dois apprendre beau­coup et faire beau­coup de devoirs et de devoirs, mais ce n’est pas très diffé­rent des autres univer­sités en Europe. De plus, j’ai encore assez de temps libre et de temps pour m’entraîner (je parti­cipe à toutes les unités d’entraînement et je fais de la muscu­la­tion en même temps). Travailler avec Scho­l­ar­book a été facile pour moi. J’en faisais beau­coup par moi-même et je n’avais pas souvent de ques­tions, mais quand je le faisais, on y répon­dait géné­ra­le­ment simple­ment et clai­re­ment. Quand j’ai décidé d’aller à l’université, j’ai beau­coup travaillé avec les entraî­neurs, mais j’ai toujours pu demander à Scho­l­ar­book si j’avais des ques­tions.

Prére­quis pour obtenir une bourse en football

Il y environ 1300 univer­sités améri­caines avec des équipes de football fémi­nines. Il y a donc un grand choix et de nombreuses bourses dispo­nibles pour les joueuses de tous niveaux.

Pour obtenir une bourse complète dès la première année, tu dois en général être titu­laire dans une équipe de niveaux ligue 1 ou ligue 3, ou avoir de l’expérience en U-17 national. Mais de nombreuses bourses parti­elles de plusieurs milliers de dollars sont dispo­nibles pour toutes les joueuses en régio­nale.

Le tableau ci-dessous te permet de comprendre comment une bourse spor­tive peut t’aider dans tes études. Les pour­cen­tages corre­spon­dent à la prise en charge par la bourse des études et frais de vie.

100% corre­spond à une prise en charge complète de tes frais de scola­rité de loge­ment et de nour­ri­ture dans une univer­sités améri­caines, à cela s’ajoute les frais annexes tel que l’assurance santé et les livres scola­ires.

Aperçu général

Fémi­nines sénior
NiveauBourses
Ligue 1100%
Ligue 280 – 100%
Régional 170-100%
Régional 260 – 90%
Départemental 150-70%
Fémi­nines Junior
NiveauBourse
Ligue 1100%
Ligue 270 – 100%
Régional 160 – 80%
Régional 250 – 70%

C’est le moment ! Remplis vite ton évalua­tion des chances